Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire visiter non pas un, mais deux quartiers de Toronto. Ces deux quartiers sont voisins et se trouvent au Nord de downtown : Yorkville et The Annex. Étonnamment, j’ai trouvé ces deux quartiers complètement différents, si bien que j’en ai adoré un, et n’ai vraiment pas été emballé par l’autre.

Après quelques 20 bonnes minutes de vélo depuis la maison, me voilà arrivé à l’intersection de Bloor Street East et Church Street ; endroit d’où démarrera mon petit périple du jour. Le temps est maussade, voire pluvieux de temps à autres. En même temps, vous conviendrez que si je ne fais que des visites sous le soleil, je terminerais ce Toronto Tour en 2025.

 

Point de départ de la promenade - Yorkville

 

La première image que j’ai de Yorkville n’est pas la plus reluisante. Une importante concentration d’immeubles des années 1970, en béton brun délavé avec le temps, combiné au ciel gris : on ne part pas sur les meilleures bases. Peu importe, je commence par m’engouffrer rapidement sur Bloor St W avant d’aller rejoindre la partie Nord de ce quartier.

 

 

Tous les matériaux de construction en une photo - Yorkville

 

Comme dirait l’autre, ça ne casse pas trois pattes à un canard. Je ne trouve pas une vraie identité à ce quartier où se mélangent tous types d’architecture de différentes décennies. Par ailleurs, de par les rues que j’emprunte, je ne retrouve pas forcément une concentration de bars et restaurants comme j’ai pu par exemple le trouver dans ma dernière expédition dans Little Italy. Tout est un peu dispersé à droite à gauche sans réelle harmonie.

 

Après un bref retour sur Bloor St East, j’arrive dans la zone ou se regroupent de nombreuses boutiques de luxe, qui tranchent complètement avec la vieillesse des bâtiments qui les entourent. Pour en finir avec ce quartier, je remonte Hazelton Avenue, qui, pour le coup, m’aura bien plu. C’est une rue résidentielle avec de belles maisons bien entretenues et de petits jardins assez sympathiques. Il est maintenant l’heure de redescendre Avenue Road pour commencer l’exploration de The Annex.

 

 

Vous l’aurez donc compris suite à mon introduction et au piètre portrait que j’ai dressé de Yorkville, que ma visite de The Annex sera bien plus intéressante. Le quartier de The Annex, à l’exception faite de Bloor St W, est exclusivement pavillonnaire. Je m’y promène dans un calme des plus intenses. Bien entendu, cette période de confinement ajoutée au fait qu’aujourd’hui est un jour férié, y contribuent fortement. Je me laisse guider où le fort vent me mène, tout en discutant rapidement au téléphone avec Thomas pour prendre quelques nouvelles de la France.

 

 

Je continuerais ainsi mon chemin en traversant Spadina Road, en pouvant contempler de loin la Casa Loma pour la première fois. J’espère pouvoir la visiter une fois le lockdown terminé. Je rejoins alors Bathurst, à l’extrême Est du quartier de The Annex, avant de retrouver Bloor St W et de m’arrêter un court instant pour manger une petite part de pizza réconfortante.

En repartant, je me retrouve un peu par hasard dans une petite rue, la David French Lane, ou tous les garages sont décorés de jolis graffitis, vraiment soignés et bien faits.

 

 

La pluie s’intensifie et je décide alors de rentrer par le moyen le plus direct pour boucler la boucle, en empruntant à nouveau Bloor Street. Cette section semble concentrer quelques attraction nocturnes, mais n’ayant jamais testé, je ne peux me prononcer. Je passerais alors à coté du Royal Ontario Museum et son architecture si particulière ainsi qu’au pied du One Bloor Building, l’un des plus hauts grattes ciel de Toronto. Cet immeuble inauguré en 2017 compte 75 étages et culmine à une hauteur de 257 mètres : vertigineux !

 

 

C’est ainsi que se termine ma visite du jour, pour un total de 9,50 km, avec pour résumé une bonne surprise pour le coté The Annex et une déception pour la partie Yorkville.

 

PS : je rentrerais à la maison ensuite à vélo et finirais littéralement trempé jusqu’aux os ! Mais bon, c’était cool quand même !