[Retro Mai 2019] – Weekend à Kingston et Parc National des Milles-Îles

Classé dans : Week-end | 0

Tiens ! Ça fait un bon bout de temps qu’on n’a pas fait un petit week-end découverte ! Nous voilà donc parti en ce vendredi soir pour la ville de Kingston, plus ancienne ville de l’Ontario fondée en 1673 par ? par ? Par des français, cocorico ! Profitant des tous premiers beaux jours du printemps, nous prévoyons ainsi le programme suivant :

Vendredi soir : Venir à bout des bouchons infernaux en sortie de Toronto

Samedi : Visite de Kingston

Dimanche : Route vers Gananoque et croisière sur le Saint Laurent pour visiter le parc des Milles Iles, un des joyaux de la région.

 

Ne m’en voulez pas, mais on zappera le programme du vendredi sus-mentionné et sautons directement à notre arrivée à Kingston sous les coup de 20h. On prend possession de notre Airbnb qui a l’air plutôt OK et allons diner dans un pub assez sympa, The Kingston Brewing Company. L’ambiance y est détendue et la déco, bien que chargée, est très chaleureuse. Quelques Mac&Cheese, ribs et autre malbouffe typique de pub, ainsi qu’une petite bière locale et au lit !

 

 

Le lendemain matin, nous rencontrons Brian, l’un de nos colocataires dans ce Airbnb qui comporte au total 5 chambres. Brian est super sympa et prends le petit dej avec nous. Il habite London (en Ontario) et est d’origine acadienne. Il parle donc un peu français et nous lui répondons en anglais autant que faire se peut.

 

Bref on parle de nos vies, en dégustant un petit Bagel quand tout à coup, une créature étrange sort de la chambre jouxtant la cuisine. On fait les présentations rapides, mais cette demoiselle, qui partage la chambre avec une autre fille tout aussi peu ragoutante, nous demande avec une voix rauque de lendemain de fête, de la prévenir lorsque le livreur arrivera. « Sounds good » lui dit-on avant qu’elle rejoigne sa caverne. Quelques instants plus tard, elle ressort de la chambre, toujours avec la même gueule enfarinée et nous demande d’une voix toujours aussi enrouée « Do you want a shot ? ». Il est 9h du matin et nous acceptons l’invitation. Non mais ça va pas, pour qui vous nous prenez ? Bien sûr qu’on refuse ! Il s’en suit un léger bruit de vapotage de produits dont on ne veut pas connaitre la nature. Bref, on n’est pas hyper confiant avec ces nanas-là, et on se tire vite fait bien fait de la maison.

 

Kingston

 

Malheureusement, on ne tombe pas sur la meilleure météo en ce samedi puisque la pluie nous accompagnera une bonne partie de la journée. On débute notre visite en se promenant tranquillement sur les rives du Saint Laurent, puis joignons la Murney Tower, l’une des tours servant à protéger la ville il y a quelques centaines d’années. Nous rejoignons ensuite la Cathédrale Sainte Marie puis le centre-ville. Aucune idée si c’est le temps qui nous donne cette impression, mais on n’est pas très emballé par ce que l’on voit…

 

 

On poursuit notre tour par la Mairie, où sont proposées des visites guidées à la demande. On se greffe à un couple d’américains pour une visite qui s’avèrera être très sympa. La guide nous refait un peu l’histoire de Kingston, nous rappelant notamment que la ville était l’ancienne capitale du Canada. Elle nous raconte également les différentes histoires marquantes de la ville (incendies ravageurs, insalubrité, période manufacturière…) et nous présente aussi les grandes figures de la ville. Pour l’anecdote, l’édifice avait été construit pour recevoir le parlement du Canada, mais ce dernier fut achevé une fois que Montréal fut proclamée nouvelle capitale du Canada, pas de bol… Cette guide nous raconte également des histoires assez marrantes. Par exemple, dans la salle du conseil, le tableau de la reine d’Angleterre (Pour rappel, le Canada fait partie du Commonwealth et est donc sous autorité de la couronne britannique) est situé quelques centimètres plus hauts que celui du roi ; ceci pour symboliser qu’il n’y a pas d’autre Homme au-dessus de la Reine. Par ailleurs, dans une autre salle de réception, on retrouve de nombreux objets et vitraux en mémoire des défunts de la première guerre mondiale, dont un vitrail en souvenir d’Amiens ! Souvenirs souvenirs !

 

On terminera la visite par les geôles du sous-sol qui appartenaient à la police de Kingston il y a de ça quelques années. Bref, cette visite aura vraiment été une bonne surprise et rattrapera la petite déception de notre marche précédent la visite.

 

 

Il est 14h et on décide de manger un bout dans une pizzeria et reprenons ensuite les visites par la PumpHouse. Cet édifice a permis de révolutionner l’approvisionnement en eau courante dans toute la ville, de réduire drastiquement les maladies et d’améliorer ainsi le confort des habitants de Kingston. Autre point positif apporté par cette station de pompage, cela a permis de baisser le prix des assurances et ainsi d’augmenter l’attractivité de la ville ! Pourquoi ? car + d’eau = moins de risques d’incendie = moins de dégâts. Franchement, cette Pumphouse n’est pas un incontournable de la ville, mais est pas trop mal foutue. De toute façon, ce sera l’impression générale sur l’ensemble de notre visite de Kingston : pas mal, mais pas fou. Une demie journée suffit à en faire le tour. Pour finir la journée, on prend la voiture pour monter en haut du Fort Henry qui offre une belle vue sur le fleuve et finirons par voir dans un bar une superbe victoire des Toronto Raptors en finale de NBA !

 

 

Gananoque – Parc des Milles Iles

Comme hier, nous débutons la journée par un petit déjeuner à nouveau avec Brian, et heureusement, les scenarios les plus farfelus que nous nous étions mis dans la tête avec les deux tarés de la veille n’ont pas été de mise ! Nous décollons ainsi rapidement pour Gananoque, non loin de là. La journée est magnifique, il fait bon, on est en tee-shirt, et la croisière dans le parc des Milles Iles s’annonce magnifique. Après avoir retirés nos tickets, on a deux heures à tuer avant de prendre la mer, enfin… la rivière. On profite alors pour se balader dans le charmant petit bourg puis pour se poser dans un parc bordant la rivière.

 

 

Une fois à bord, nous naviguerons durant 3h dans le parc des Milles Iles. Le parc recense 21 îles et plus de 1800 îlots à cheval sur le Canada et les États-Unis. Pour être considérée dans le comptage, la parcelle doit au minimum comporter deux arbres et faire 0,5 m2 de surface. C’est d’ailleurs pour cela qu’on croise de minuscules îlots tout au long de la balade. A contrario, certaines propriétés sont luxuriantes et on s’y verrait bien y passer quelques longs week-ends avec des copains ! Tout au long de la croisière, vous pourrez également profiter des différents commentaires agrémentant votre trajet.

 

 

Le trajet aller se termine par un tour de l’attraction principale du parc : Le château de Boldt. Pour la petite histoire, sa construction fut entreprise en 1900 par un riche entrepreneur américain pour s’arrêter brutalement seulement 4 années plus tard suite au décès de sa femme.  Le château resta alors à l’abandon pendant plus de 70 ans avant d’être racheté au dollar symbolique par le parc. Il sera alors restauré puis terminé et demeure maintenant une des iles incontournables du parc. On passe vraiment un super moment à bord du bateau, cheveux dans le vent, si bien qu’on en oublie même que le soleil tape, et tape fort ! Ayant oublié la crème solaire, on ressortira littéralement cramoisis de cette longue balade. Pour ma part, je serais même oblige de poser un Sick Day tant ma peau s’était décomposée quelques jours plus tard… Horrible !

 

 

Il est déjà dimanche soir et nous devons alors rentrer sur Toronto. On aura passé un bon petit week-end, avec à la fois ses petites déceptions sur la visite globale de Kingston, mais également avec ses superbes moments passés sur le bateau et la croisière dans le parc des Milles Iles, que nous vous conseillons fortement !

Laissez un commentaire