C’est super motivé que je décide en ce samedi 23 mai de partir en vadrouille pour découvrir un peu plus le Nord de Toronto que je n’ai toujours pas eu l’occasion d’explorer. Le temps idéal, la température très agréable et l’envie de prendre l’air pour me changer les idées me font alors quitter la maison relativement tôt pour ce nouveau Toronto Tour !

Crème solaire ✅

Montre et portable chargés ✅

Casquette et lunettes de soleil ✅

Porte-monnaie et portable ✅

Gel hydroalcoolique (pour rester dans la tendance) ✅

 

Comme mentionné précédemment, je décide aujourd’hui de visiter le Nord de Toronto, en grande partie résidentiel. En point d’orgue, je souhaite retourner dans un quartier où nous avions eu un repas de Noel chez une collègue de Fanny, où les maisons sont simplement gigantesques. Pour vous donner une idée, je pense que la cuisine de cette collègue était plus grande que la totalité de notre appartement. Une fois n’est pas coutume, je décide de faire les 6 premiers kilomètres à vélo pour me rendre à l’intersection de Saint Clair Avenue et Yonge Street, là ou débutera mon périple.

 

Après seulement 5 minutes de marche, j’essuierais alors ma première déception puisque je souhaitais passer à travers l’immense Mount Pleasant Cemetery, mais ce dernier était encore fermé à cause du covid-19. Ce cimetière, c’est un peu le Père Lachaise de Toronto. De ce que j’en ai aperçu à travers les grilles, ce cimetière ressemble davantage à un grand parc, où les stèles sont disposées sans réel alignement comme on peut le connaitre en France. J’espère pouvoir y faire un tour une fois rouvert.

 

 

Je poursuis alors mon chemin et rejoint rapidement le Kay Gardner Beltline Trail, qui ressemble à son tour fortement a la Coulée Verte parisienne, ou encore la High Line New Yorkaise. Cette portion sera très agréable et j’y croiserais de nombreuses familles à pied comme à vélo, ainsi que de nombreux runners. Les gens ont le sourire, le beau temps s’est vraiment fait attendre longtemps cette année. Bref, je passe un moment vraiment agréable, qui vide la tête.

 

 

J’enchaine ensuite sur Davisville Village, qui ne m’aura pas vraiment séduit. Il s’agit d’un quartier constitué de grandes barres d’immeubles assez moches type années 1980. Cela m’aura toutefois permis d’enfin lever un mystère resté intact depuis deux ans maintenant : je sais enfin où vivent les personnes âgées a Toronto !

 

 

Je continue ma route en empruntant la Mount Pleasant Road, et en profite pour m’acheter un petit casse-croute que je dégusterais lors de ma prochaine pause un peu plus loin. J’emprunte alors Eglington Avenue, pas franchement avenante : des travaux par-ci, des cassos par la… Pas l’endroit rêvé. Je décide alors de bifurquer pour rejoindre le Sherwood Park qui s’avèrera être une bonne surprise. Il s’agit d’un petit parc tout en longueur jouissant d’une balade aménagée de pontons en bois, plutôt agréable.

 

 

Une fois mon repas enfilé à vitesse grand V, je décide de repartir vers le quartier des belles maisons et des gens riches : le quartier de Laurence Park. Ce quartier aura été mon coup de cœur de la balade. J’y trouverais d’immenses maisons valant certainement plusieurs millions de $, de belles voitures, et me prends tout à coup à rêver. C’est vraiment magnifique.

 

 

Après avoir sillonné le quartier de Lawrence Park, je m’accorde à dire qu’il va falloir commencer à rebrousser chemin. Je décide alors de poursuivre ma marche vers l’ouest afin de rejoindre l’autre quartier résidentiel huppé du nord de Toronto : Forest Hill. Entre les deux, je passe notamment par le Cortleigh Boulevard, bordé lui aussi par de superbes demeures.

 

Cortleigh Boulevard - Nord de Toronto

 

Forest Hill est vraiment un quartier sympa, avec des maisons plus modernes qu’a Laurence Park. Par contre, il ne faut pas s’attendre dans ce genre de quartiers à y trouver des bars, ou restaurants : ils sont intégralement constitués d’habitations.

 

 

Pour me rapprocher encore un peu plus du centre-ville, je redescends par le Cedarvale Park. La partie Nord du parc est constitué de grands espaces de jeu (foot, tennis, baseball), ainsi que d’une vaste ‘colline’ où les torontois en profitent pour pique-niquer et bronzer. En se dirigeant plus au sud, vous y trouverez une ravine très agréable, où le bruit de l’eau se fond dans celui du vent qui remue les feuilles des arbres. Un petit coin de paradis dans une si grande ville.

 

 

Pour terminer, j’en ai un peu plein les bottes mais décide tout de même de rentrer à la maison à pied, par le David A. Balfour Park afin d’arriver sur Bayview Avenue, vidée de ses voitures pour le weekend.

 

 

J’en fini alors avec cette superbe balade de 38.6 kms, les jambes fatiguées mais des souvenirs pleins la tête.

 

Toronto Tour - Nord de Toronto