[Retro Avril 2019] Voyage à New York – Jour 1

Classé dans : Vacances | 0

Dans cet article, nous ne vous conterons pas les galères que nous avons vécues lors du trajet aller. Nous ne nous étendrons pas sur notre arrivée à Penn Station dans une atmosphère digne de la série The Walking Dead. Nous n’évoquerons pas non plus la pluie battante qui s’est abattue sur nous le lundi après-midi. Nous n’aborderons aucun de ces sujets car ils s’avèrent être totalement insignifiants à coté des 4 jours absolument incroyables que nous avons passé à New York.

 

Parlons-en de cette ville : New York, « NYC » ou encore « Big Apple ». Cette fourmilière humaine qui ne dort jamais ; cette ville pleine de secret et de quartiers tous différents les uns des autres ; cette ville où la modernité côtoie l’histoire à tous les coins de rue. Cette ville, nous l’avons arpentée (15km de marche par jour), scrutée, contemplée, et bien entendu visitée. Bien sûr, nous nous devons de remercier avant tout Adeline, pour avoir su nous loger, guider, conseiller, et sans qui ce voyage n’aurait très certainement pas été aussi plaisant. Embarquement immédiat pour ce voyage exceptionnel.

 

En ce vendredi matin, nous nous réveillons dans l’appartement qui nous a très gentiment été prêté par une amie d’Adeline situe dans le quartier résidentiel d’Upper East Side. On ne traine pas à se bouger le popotin car il fait plutôt beau et ce serait dommage de ne pas profiter d’une journée ou le thermomètre affiche deux chiffres (on n’en a plus l’habitude à Toronto !). On grab a coffee (comme ils disent ici) et une succulente viennoiserie chacun à la boulangerie Orwashers et allons petit déjeuner à Central Park, comme dans les films ! Pour ce qui est notre programme du jour, il s’agira de déambuler dans Manhattan du Nord au Sud en s’arrêtant aux différents points touristiques du parcours. Adeline étant au travail, nous préférons garder du temps pour faire des attractions moins touristiques et plus locale avec elle. C’est donc parti pour une journée complète de marche en tee-shirt, lunettes de soleil sur le nez, appareil photo autour du cou et guide du routard dans la main : de vrais touristes !

 

 

Le premier stop se fera dans la zone sud de Central Park, dans laquelle on peut contempler les premiers hauts buildings de Manhattan. Deux d’entre eux sont en construction et sont déjà immenses par leur taille mais très fins par leur périmètre ; de vrais spaghettis dressés vers le ciel de New York. L’ambiance dans Central Park est assez paisible. On y croise de nombreuses familles en balade, des musiciens, des calèches… un doux air de printemps.

 

Pour la suite, changement de décor puisque nous pénètrerons dans la ville par la 5e Avenue, très certainement une des plus empruntée de la ville où on retrouve de nombreuses boutiques de luxe, de bijouteries et cela va de soi, énormément de groupes de touristes sur les trottoirs. Nous nous arrêtons une première fois dans la cathédrale Saint Patrick restaurée et plutôt jolie.

 

 

Nous bifurquerons alors vers le Rockefeller Center qui constitue une des principales attractions touristiques de New York. Le Rockefeller Center est un ensemble de 22 buildings construits dans les années 1930 où l’on retrouve particulièrement des bureaux, boutiques et autres attractions culturelles. Vous avez très certainement déjà vu cet endroit si vous êtes friands de film de Noël puisque c’est ici que se dresse chaque année le fameux sapin géant agrémenté de plusieurs milliers d’ampoules. On aurait pu monter en haut du Top of the Rock afin de contempler tout Manhattan mais nous avons pris la décision de ne visiter qu’un gratte-ciel (les prix des visites étant assez onéreux), et ce sera le mythique Empire State Building.

 

 

Nous poursuivons notre route vers le sud-ouest afin de rejoindre Time Square en passant par la mythique rue de Broadway. Tous ces immeubles récents mêlés avec d’autres plus anciens, tous ces taxis jaunes parcourant d’immenses boulevards et toute cette énergie dégagée par cette ville nous rappellent ô combien New York est vraiment une ville pas comme les autres. Peut-être un peu pris par l’excitation d’être ici, nous en oublions presque de contempler les différents théâtres qui font la renommée de Broadway avant de rejoindre Time Square.

 

Time Square justement, nous avait été décrit ainsi par le père de Fanny : « on a l’impression d’être une mouche devant un néon ». En effet c’est un peu le sentiment que l’on a en passant par là. Initialement situe à proximité du fief du célèbre journal The New York Times, d’où son nom, la place est désormais ornée d’une multitude d’écrans géants où défilent toute la journée des spots de publicités plus ou moins originaux. Certains de ces écrans sont plus grands qu’un terrain de football et les regarder fixement pendant quelques secondes pourrait presque vous donner le tournis. Sur la place, de nombreux touristes (comme nous) apprécient les spectacles de rue donnes par quelques artistes qui ne manquent pas d’imagination pour faire le show !

 

 

 

Pour finir cette matinée nous déambulons sur la 7e Avenue ainsi que sur Broadway, sans objectif particulier. Petite parenthèse, mais nous aimons vraiment découvrir les villes de cette manière. Certain préférant les transports en commun / bus touristiques. Même si cela est assez fatiguant, il n’y a pas de meilleur moyen que de visiter une ville en marchant, ce qui permet parfois de tomber sur une attraction originale, une boutique sympa, un artiste de rue, un bar, une œuvre d’art… le champ des possibles s’ouvre ainsi à nous.

 

Quelques kilomètres après, nous ferons une petite pause dans le Madison Park, à proximité du bien connu Flatiron. Cet immeuble si emblématique de la ville en forme de fer à repasser (d’où son nom) est en réalité le premier building de New York construit en 1902. Quelques clichés de cet édifice si particulier et nous repartons dans notre balade en direction du Sud de Manhattan.

 

 

Le dernier arrêt avant la pause déjeuner s’effectuera au niveau d’Union Square Park qui marque le franchissement du Nord vers le Sud de Manhattan. On ne s’attarde par trop sur cette place car il y a pas mal de monde et notre estomac commence déjà à exprimer quelques revendications nutritives ! Nous marcherons bien encore une bonne heure dans les quartiers de Soho et Nolita avant de trouver une pizzeria attrape touristes où la pizza est à 20$, où le service sera nul mais où le pourboire sera automatiquement ajoute à l’addition… Il faut bien que cela nous arrive une fois dans le week-end sinon ce n’est pas drôle ! Revenons sur Soho et Nolita, deux quartiers dans lesquels nous ne nous sommes pas attardés mais qui ont toutefois retenu notre attention. Ce sont des quartiers plutôt paisibles, avec une majorité de petites rues, petits magasins de quartier et d’anciens immeubles authentiques et propres. On s’est plusieurs fois dit qu’on se verrait bien y vivre !

 

 

Hop ! C’est l’estomac bien rempli malgré tout que nous repartons dans notre balade en traversant ChinaTown sans s’y attarder. On pourra me dire ce que l’on veut, mais il n’y a rien qui ressemble plus à un Chinatown qu’un autre Chinatown. Nous poursuivons notre route dans le fameux Financial district, non sans avoir jeté un bref regard au Brooklyn Bridge sur notre gauche que nous espérons traverser plus tard dans le séjour.

 

Après avoir traversé quelques rues, c’est sous un soleil radieux (désolé on insiste mais ça nous avait manque) que nous gagnons le site du 9/11 Memorial, surplombé par le sublime et l’immense One World Trade Center (541m – dans le top 10 des plus hauts grattes ciels du monde actuellement). Franchement, ce site est vraiment très poignant, et on peine à imaginer l’horreur qu’ont vécu certains New-Yorkais le 11 septembre 2001. L’eau ruisselant sur les parois des deux énormes bassins, construits à l’emplacement même des tours jumelles, laissent planer un air de recueillement et de mémoire. La particularité de ces bassins réside dans le fait que l’on en voit pas le fond, et ceci pour représenter que le temps ne remplira jamais ces bassins, au même titre que les vies détruites en ce même endroit ne seront jamais remplacées. D’ailleurs, sur les parois de ces bassins sont affichés les noms des 2983 victimes des attentats de 1993 et 2001. Enfin pour la petite anecdote, nous sommes également passés à proximité du Survivor Tree, l’arbre ayant été retrouve dans les gravats après les attentats du 11 septembre 2001, et qui a également résisté aux dernières tempêtes et ouragans les plus violents.

 

 

Enfin pour terminer cette journée de visites, nous nous baladerons sur les rives de l’Hudson River, d’où nous pourrons contempler au loin la Statue de la Liberté, ainsi que le fameux taureau aux testicules lustrées à proximité de Wall Street. La file d’attente pour se faire prendre en photo en train de toucher les parties intimes de ce dernier nous aura d’ailleurs bien fait marrer. Une petite virée rapide par Wall Street nous fera comprendre que nous gambettes commencent à se durcir gentiment. On ira alors de poser au bord de l’East River en contrebas du Brooklyn Bridge en attendant Adeline pour notre premier apéro bien mérité du séjour !

 

 

Nous nous retrouvons alors au Manhatta Bar, un superbe bar niche au 60e étage d’une tour nous permettant d’avoir une vue imprenable sur Manhattan, sans oublier le succulent cocktail qui va avec ! On terminera cette super soirée à manger des burgers Shake Shack (entre les gouttes) et à boire un verre au 230 Fifth Rooftop Bar, un bar assez sympa à proximité de l’Empire State Building. Un bref petit passage par Times Square by night et nous rentrons nous coucher après cette journée bien intense !

 

La suite du séjour ici